Culture

Record de l’heure, Merckx au top pendant 28 ans

Le record de l'heure, voilà une épreuve qui a fait saliver les plus grands pendant des années et qui a surtout sacrée le plus grand de l'histoire sur un selle, à savoir le Belge Eddy Merckx !

Hier Tirreno-Adriatico a sacré le coureur slovène Primoz Roglic au terme du contre-la-montre final de 10,1 km entre San Benedetto Del Tronto et San Benedetto Del Tronto. Néanmoins, la victoire d’étape est revenu au cycliste belge Victor Campenaerts. Un spécialiste de l’épreuve qui a remporté en 2018 le titre de champion d’Europe, de champion de Belgique et enfin qui a terminé 3ème du championnat du monde, tout cela en contre-la-montre. Ainsi, celui-ci va s’attaquer au record de l’heure le 16 ou le 17 avril prochain et va tenter de battre le prestigieux record (54,526 km, par Bradley Wiggins le 7 juin 2015 à Londres) sur la piste d’Aguascalientes, au Mexique, là où de nombreuses tentatives ont été effectuées.

Commençons par le commencement. Qu’est-ce donc que ce record de l’heure ? Il s’agit d’une épreuve cycliste (généralement sur piste) qui consiste à parcourir la plus grande distance possible en une heure. Fainéant s’abstenir !

Le premier à avoir tenté l’aventure est un français, Henri Desgrange, en 1893. Il parcourt 35,325 km. Plusieurs cyclistes se prêtent au jeu jusqu’en 1914 où le suisse Oscar Egg établit un record (44,247km) qui sera intouchable durant 19 ans. De 1933 à 1942 une succession de cycliste s’amusent à tourner une petite heure jusqu’au moment où les grands du cyclisme arrivent. Fausto Coppi, Jacques Anquetil, Ercole Baldini s’emparent du record successivement jusqu’au 25 Octobre 1972. Eddy Merck, le champion belge, parcourt 49,431 km sur la piste de Mexico. Déjà vainqueur la même année du Milan-San Remo pour la cinquième fois, de Liège-Bastogne-Liège, du Tour de Lombardie, du doublé Giro-Tour de France (comme en 1970), le « Cannibale » inscrit une nouvelle ligne à son palmarès. Le belge avouera à ce sujet que « ce fut la pire souffrance de sa carrière ». Pour les matheux, cela fait quand même une vitesse de près de 50km/h, un véritable enduro où le mental joue une place prépondérante. Philippe Miserez, médecin du tour de France dans les années 1970 met en avant les qualités mentales de Merckx.  Lors des visites d’après-Tour dixit le docteur Miserez, « ce n’est pas Merckx qui a la fréquence cardiaque la plus lente, la meilleure capacité pulmonaire, et ce n’est pas lui non plus qui a la meilleure VO2max (consommation maximale d’oxygène). Il est simplement celui qui sait aller le plus loin dans la douleur. » Pendant 28 ans, Eddy reste maître de ce record. Une station de métro à Bruxelles (ligne 5) porte son nom et son vélo qui lui a permis de battre ce record y est exposé.

Beside Sport - Record de l’heure, Merckx au top pendant 28 ans - Le vélo d'Eddy Merckx - Le vélo d'Eddy Merckx

En 2000, pour 10 petits mètres de plus, Chris Boardman s’empare du record. Détenu depuis 2005 par le Tchèque Ondrej Sosenka, la distance parcourue à battre est désormais de 49,700km. Le 18 septembre 2014, c’est l’Allemand Jens Voigt qui s’est attaqué à ce record. Pour le dernier tour de piste de sa carrière, Jens Voigt, 43 ans, s’était offert un beau cadeau d’anniversaire en établissant un nouveau record de l’heure sur le vélodrome de Granges, au nord-ouest de la Suisse, bouclant 206 tours, soit un total 51,115 kilomètres, et devenant le plus âgé à réaliser pareil exploit.

Depuis, vous imaginez bien, le record est tombé à plusieurs reprises, de Brändle à Dowsett en passant par Dennis, aujourd’hui, c’est le célèbre cycliste britannique Bradley Wiggins qui détient le record avec 54,526 km avant peut-être qu’un autre belge prenne le relais d’Eddy Merckx !

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne