Qu’est-ce que la Triple Couronne dans le sport auto ?

Moteurs

Qu’est-ce que la Triple Couronne dans le sport auto ?

S'imposer au GP de Monaco en F1, aux 500 miles d'Indianapolis en Indy Car ou encore aux 24 du Mans en endurance, chaque pilote en rêverait...mais imaginer inscrire son nom au palmarès de ces 3 courses mythiques !

Alors que les premiers essais des 500 miles d’Indianapolis ont débuté depuis 2 jours, le nom le plus ronflant des engagés, un certain Fernando Alonso, a déjà fait parler de lui. En effet, l’Espagnol a été victime d’une sortie de piste. En milieu de journée, il a perdu le contrôle de sa monoplace en sortie de virage 3 avant de taper le mur extérieur puis partir en tête à queue et de percuter le mur intérieur en finissant sa course à nouveau sur la partie extérieure de la piste.

Pour la deuxième année consécutive, Alonso va tenter de s’imposer aux 500 miles d’Indianapolis et surtout de remporter la fameuse Triple Couronne…Beside Sport vous en dit plus sur celle-ci !

Beside Sport - Qu’est-ce que la Triple Couronne dans le sport auto ? -  -

La Triple Couronne est un titre qui n’a rien d’officiel dans le monde des sports mécaniques. Ainsi, elle n’est pas totalement et objectivement fixée : si ce qui est admis le plus communément est qu’elle regroupe la victoire au Grand Prix de Monaco, aux 24 Heures du Mans et aux 500 Miles d’Indianapolis, il existe aussi une autre variante notable dans laquelle la victoire en Principauté est remplacée par le titre de Champion du monde de Formule 1.

Si sur le papier, cette performance semble réalisable, un seul pilote a réalisé cet exploit. En remportant le championnat du monde de Formule 1 en 1962 et 1968, les 500 miles d’Indianapolis en 1966, les 24 Heures du Mans en 1972 et le Grand Prix de Monaco en 1963, 1964, 1965, 1968 et 1969, le pilote britannique Graham Hill a fait fort, très très fort.

Depuis le début des années 70, aucun pilote n’a réussi à l’égaler et pourtant ils ont plusieurs à essayer. Ils sont deux en activité qui peuvent prétendre rejoindre Hill, Fernando Alonso et Juan Pablo Montoya, qui a remporté le GP de Monaco en 2003 et les 500 miles d’Indianapolis en 2000 et 2015. En 2018, il avait tenté de s’imposer aux 24h du Mans mais n’était arrivé qu’à la 7ème place.

Alors que Montoya ne sera pas au départ des 24h du Mans en 2019 et qu’Alonso semble loin d’une victoire aux 500 miles d’Indianapolis, Graham Hill semble être tranquille concernant sa Triple Couronne !

 

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne