Moteurs

L’histoire de Mercedes en F1

Et un 5ème titre de F1 pour Lewis Hamilton suite au GP du Mexique mais également un 6ème titre pour un pilote chez Mercedes-Benz seulement pourrait-on dire. Mais l'histoire du constructeur en F1 n'a pas toujours été simple !

Beside Sport - L’histoire de Mercedes en F1 - Juan Manuel Frangio au volant de sa Mercedes-Benz W196 - Juan Manuel Frangio au volant de sa Mercedes-Benz W196

Présente pour la première fois sur les circuits dans un rôle de constructeur au milieu des années 50, Mercedez-Benz en avait profité pour ajouter deux premières belles lignes à son palmarès grâce aux deux titres décrochés par l’immense pilote argentin Juan Manuel Fangio au volant. Forcé de se retirer après le tragique accident ayant coûté la mort à 82 personnes au cours des 24h du Mans 1955,le constructeur allemand a pris son temps pour se reconstruire une image solide, avant de revenir, 38 ans plus tard, dans un rôle de motoriste de l’écurie Sauber.

Beside Sport - L’histoire de Mercedes en F1 -  -

Les performances moteur et la fiabilité affichée par Mercedes lui ont permis de signer rapidement signer un partenariat avec McLaren (1995) pour mener les McLaren-Mercedes jusqu’au titre en 1998 avec Mika Häkkinen à bord. Le pilote finlandais récidivera l’année suivante pour offrir à Mercedes un quatrième titre pilote. Fort de son succès, le géant allemand a continué de travailler sur la fiabilité de ses moteurs, jusqu’à convaincre l’écurie Brawn GP d’embarquer son joyau en 2009. Une excellente idée de Ross Brawn qui offrira un titre bien mérité au Britannique Jenson Button. Après cette fabuleuse saison et désormais fournisseur de moteurs d’une qualité incroyable, Mercedes décide de se faire une place de choix dans le paddock, et rachète 75 % de l’écurie Brawn, avant de porter ce total à 100 % en 2011. En plus de posséder le moteur le plus performant du monde, Mercedes a eu le temps de travailler sur un châssis et débarque avec une confiance incroyable.

Le plus grand tournant dans l’histoire de l’écurie est en 2013, lorsque le prodige Lewis Hamilton arrive en tant que pilote numéro 1 pour épauler Nico Rosberg, déjà en place depuis 2010. Mercedes a mis le paquet et profite de ses longues années à améliorer les performances de ses moteurs embarqués sur les McLaren, Lotus, Force India et Brawn pour prendre largement l’ascendant depuis le lancement du V6 turbo en 2014. Une année incroyable pour le mastodonte allemand, qui termine avec un bilan de 11 doublés pour 16 victoires en 19 Grand Prix. Hamilton est titré, et récidivera en 2015, toujours devant Rosberg, avec un nouveau record établi à 12 doublés pour 32 podiums…En 2016, l’Allemand Nico Rosberg s’adjugera son premier titre de champion du monde et prendra sa retraite tout de suite après. Depuis, Lewis Hamilton enchaîne les victoires et a ajouté 2 titres de champion du monde à son palmarès. Il en est aujourd’hui à 5, rejoint l’icône Juan Manuel Fangio, et pourrait bien s’offrir le mythe Michael Schumacher…et si le succès en F1 passait par avoir un baquet chez Mercedes !

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne