Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde

Culture

Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde

Presenté par

Beside Sport - Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde -

La Belgique et ses Diables Rouges, cela n'a jamais été un long fleuve tranquille en matière de relation. Néanmoins, les supporters du plat pays ont vibré à plusieurs reprises pour leur sélection nationale. Beside Sport revient sur les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde !

Lorsque l’on regarde de plus près les différents vainqueurs de la Coupe du monde de football, on observe rapidement que l’Amérique du Sud et l’Europe se sont partagés le trophée depuis sa création. Si l’Uruguay s’est faite une place lors des premières compétitions aux côtés de l’Argentine et du Brésil, recordman de succès dans l’épreuve avec 5 titres, en Europe, l’Allemagne et l’Italie font le trou avec 4 titres chacun pendant que la France, l’Espagne et l’Angleterre suivent péniblement avec un seul trophée. Malgré tout, la Belgique peut se targuer d’avoir atteint une fois le dernier carré mais également les quarts de finale de l’épreuve. Ainsi, nous allons remonter le temps grâce à Ice-Watch et sa nouvelle collection hommage aux Diables Rouges.

Beside Sport - Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde - L'équipe qui ira jusqu'en demi-finale, battue par l'Argentine de Maradona - L'équipe qui ira jusqu'en demi-finale, battue par l'Argentine de Maradona

Coupe du monde 1986

Après un Euro 1984 décevant disputé chez le voisin français, les Diables Rouges se présentent lors de la Coupe du monde 1986 conquérants. En effet, ils ont obtenu leur qualification pour le Mondial en éliminant leurs meilleurs ennemis, les « Oranje » des Pays-Bas. Après la Coupe du monde espagnole, voilà donc les hommes de Guy Thys qui s’envolent pour le Mexique. Ce groupe est un magnifique mélange entre joueurs expérimentés comme le gardien Jean-Marie Pfaff, le défenseur Eric Gerets, le capitaine, l’attaquant Jan Ceulemans mais aussi de jeunes pépites comme Georges Grün et Enzo Scifo.

Beside Sport - Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde - Montre officielle Diables Rouges – modèle ICE sixty nine -

Montre officielle Diables Rouges – modèle ICE sixty nine

Si les Belges débutent mal la compétition en s’inclinant 1-2 face au pays hôte, le Mexique, ils se reprennent ensuite grâce à une victoire poussive face à l’Irak et un nul salvateur contre le Paraguay. En huitièmes de finales, les Diables s’imposent face à l’URSS, l’un des favoris de la compétition, au terme d’un match fou qui se termine sur le score de 4-3. En quart de finale, la sélection belge fait tomber les Espagnols aux tirs au buts et ils se retrouvent à la surprise générale dans le dernier carré face à l’Argentine d’un certain Maradona. Malheureusement, « El pibe de oro » sera trop fort pour les Diables Rouges en inscrivant un doublé et en emmenant l’Argentine sur le toit du monde après la finale contre l’Allemagne de l’Ouest. Cette magnifique campagne, qui se soldera par une quatrième place pour les Belges, peut-être résumée par le modèle ICE sixty nine du fait de son rouge éclatant et de son élégance. Ce vrai concentré d’énergie est symbolique de cette équipe de 86 qui a fait vivre un moment inoubliable à tous les Belges…et on ne parle pas seulement des fans de ballon rond !

Beside Sport - Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde - L'Argentine passera une nouvelle fois par là en 2014 - L'Argentine passera une nouvelle fois par là en 2014

Coupe du monde 2014

Après 3 Euro loupés (2004, 2008 et 2012) ainsi que 2 Coupe du Monde vécues dans son canapé (2006 et 2010), le supporter belge de football n’a plus vraiment foi en son équipe nationale de football. Mais voilà, une génération dorée voit le jour depuis 2010 et la Belgique se remet à rêver de jouer une grande compétition mais également jouer un rôle lors de celle-ci. Ainsi, avec un Marc Wilmots rassembleur à sa tête et des joueurs exceptionnels comme Eden Hazard, Axel Witsel, Marouane Fellaini, Thibaut Courtois ou Kevin De Bruyne, les Diables Rouges se qualifient pour la phase finale le 11 octobre 2013 à la suite de sa victoire à Zagreb contre la Croatie (1-2) grâce à un doublé de Romelu Lukaku. Le pays est alors en fusion et se prépare à vivre un mois de juillet 2014 dingue aux côtés de son équipe présente au Brésil.

 

Beside Sport - Les plus belles épopées des Diables Rouges en Coupe du monde - Montre officielle Diables Rouges – Chronographe -

Montre officielle Diables Rouges – Chronographe

Si toute la Belgique est en émoi lorsque ses Diables débutent la compétition, il est clair et net que le niveau de jeu n’est pas enthousiasmant. La Belgique se qualifie pour les huitièmes de finale après trois victoires contre l’Algérie (2-1, après avoir été menée 1-0), la Russie (1-0, grâce un but à la 88ème minute) et la Corée du Sud (1-0). Si ces équipes sont loin d’être des foudres de guerre, les Diables font preuve d’une solidité défensive impressionnante a contrario d’une attaque peu en verve.

En huitièmes de finale, les Diables font face à des Américains coriaces qui les emmènent jusqu’en prolongation. Lors de la prolongation, Kevin De Bruyne ponctue une contre-attaque menée par Romelu Lukaku, tandis que le second inscrit le 2-0 quelques minutes plus tard. Malgré la réduction du score par Julian Green, les Diables Rouges accèdent aux quarts de finale d’une coupe du monde pour la deuxième fois de leur histoire. Enfin en quart de finale, la Belgique sera impuissante face à une Argentine peu dangereuse mais très réaliste. L’Albiceleste marque l’unique but du match à la huitième minute par Higuain et la Belgique ne parviendra pas à égaliser malgré quelques occasions, marquant la fin de son parcours. Pendant plusieurs semaines, tout un pays a vibré à l’unisson de son équipe de football et cela représente complètement l’Ice-Watch chronographe conçue par le designer belge international Pierre Leclercq, revisité aux couleurs des Diables Rouges. Les trois couleurs « Noire, Jaune, Rouge » font ressortir l’amour patriotique qu’ont les citoyens belges pour leur équipe ! Plus une minute à perdre pour encourager les Diables Rouges !

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne