Les objets que la NBA a fini par bannir

Beside

Les objets que la NBA a fini par bannir

La NBA semble représenter bien souvent le paradis de toutes les excentricités mais il n'en est rien. En effet, de nombreuses règles très strictes sont à observer et les interdictions pleuvent depuis des années !

Le bandana ou autre « ninja headband » pourrait bien ne plus voir le jour sur un parquet NBA ! En effet, c’est Mike Scott, l’ailier des Sixers, qui l’a révélé lors d’un échange avec des fans sur les réseaux sociaux. Selon lui, Nike aurait contacté les joueurs pour leur dire que ce bandana n’était pas « professionnel ». Pourtant, ce bandeau est vendu par Nike, et il est porté par des joueurs de tennis, des footballeurs et des joueuses en WNBA. Le premier joueur à avoir porté et donc démocratisé le port du « ninja headband » est Jrue Holiday, le joueur des New Orleans Pelicans (voir photo en header). Celui-ci a depuis été imité par Jimmy Butler, De’Aaron Fox, Montrezl Harrell et donc Mike Scott.

Ainsi, pour ceux qui pensent que la NBA ne riment qu’avec pognon, bling-bling et show-off, ils se trompent sérieusement. Grâce ou à cause de son ancien « Commissionner », David Stern, la « National Basket League » est devenue un endroit presque aseptisé où le moindre écart de comportement et également vestimentaire est immédiatement sanctionné. Ainsi, au fil des années, on a vu certains objets se voir interdire l’entrée des stades de NBA. Beside Sport en a compté 13 et vous les présente avec l’histoire du bannissement qui va avec !

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Air Jordan One

Le 18 octobre 1984, Michael Jordan pénètre sur le parquet avec des chaussures rouges et noires, des couleurs interdites par la NBA. Elles seront alors bannies quelques temps mais Nike créa alors l’un des slogans les plus cultes : « Le 15 septembre, Nike créa une nouvelle basket révolutionnaire. Le 18 octobre, la NBA les interdit sur les parquets NBA. Malheureusement, la NBA ne pourra pas vous empêcher de les porter ».

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Athletic Propulsion Lab’s Concept 1

Cette gamme de chaussure sera interdite du fait qu’elle donnait un avantage pour la détente d’un joueur NBA. Là encore, c’est la marque qui en ressort gagnante car quelle meilleure publicité pour une chaussure qui se vante d’avoir une meilleure propulsion que celle que la NBA ne puisse pas accepter cette technologie.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Le bandeau porté à l’envers

En 2010, le joueur des Boston Celtics, Rajon Rondo, porte son bandeau avec le logo NBA à l’envers. Alors que la sanction lui pendait au nez, il a décidé de ne plus porter de bandeau du tout.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Le masque de LeBron digne d’un super-héros Marvel

En 2014, LeBron souffre d’une fracture du nez après un choc avec le joueur d’OKC, Serge Ibaka. Il doit alors porter un masque lors du prochain match face aux Knicks. Il choisit un masque foncé avec une texture différente de ce qui se faisait jusqu’à présent. Malgré le coup de pub, jusqu’au t-shirt des Miami Heat, il devra mettre un masque transparent lors du match d’après. Le choix du plus foncé aurait été motivé car l’autre n’était pas près.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Le logo d’Adidas incrusté dans la coiffure d’Iman Shumpert

En 2013, le joueur des Knicks de New-York, Iman Shumpert, décide d’incruster le logo de son équipementier d’Adidas, dans sa coiffure. Il doit alors immédiatement l’enlever car comme le stipule la section H du code de la NBA : « Seules les chaussures peuvent afficher un logo commercial ».

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Do-Rags

Le foulard noué autour de la tête est l’un des symboles préférés des rappeurs et des gangsters des années 80-90. Alors que la culture Hip-Hop est proscrite par le « Dress Code » de la NBA, cet accessoire doit lui aussi disparaître. Le plus célèbre porteur de Do-Rags est Allen Iverson. Il dira alors : « Ce n’est pas parce que l’on met un smoking que l’on est forcément un mec bien »

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Les chaussures au style Timberland

Là encore, c’est un symbole de la culture Hip-Hop qui se voit interdire l’entrée de la NBA !

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Porter un maillot NBA en dehors des parquets

Véritable phénomène dans les années 90 et à la fin des années 2000, le jersey NBA était partout dans les rues mais les propres joueurs NBA n’avaient pas le droit de succomber à cette mode.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Chaînes et pendentifs

Une interdiction en rapport avec le « dress code » qui n’a pas été bien prise par les joueurs.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Bas de contention

Les bas de contention, pourtant accessoire médical, seront interdits très peu de temps. En effet, si on leur reprochait le look qu’ils donnaient aux joueurs, leur aspect médical sera trop important pour que les joueurs s’en passent.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Les accessoires anti-LeBron

Alors que LeBron a quitté en 2011 le club de son coeur, les Cleveland Cavaliers, pour les Miami Heat, de nombreux gens ont commencé à détester le joueur. Ainsi, un véritable business anti-LeBron a vu le jour. Pour ne pas vexer, le meilleur joueur du monde, la NBA interdira les gens de porter des t-shits insultants.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Les casques audio

Si la NFL a fait parler d’elle lorsque ses joueurs portaient des casques Beats By Dre malgré le contrat passé entre la Ligue et Bose, la NBA, elle, interdit tout type de casques audio.

Beside Sport - Les objets que la NBA a fini par bannir -  -

Kinesio tape

Comme les bas de contention, cette interdiction ne durera pas longtemps du fait des vertus médicinales.

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne