Culture

Les cols mythiques d’Europe à gravir en vélo

Chaque année, Le Tour de France, le Giro et la Vuelta nous offrent des étapes de montagne grandioses par bien des aspects...mais l'un d'entre-eux est le côté mythique de certains cols empruntés !

Hier, dimanche 9 septembre, Thibaut Pinot a ajouté à son palmarès une victoire de prestige lors de la 15ème étape du Tour d’Espagne 2018. En effet, il s’est imposé aux Lacs de Covadonga, l’équivalent pour le Tour d’Espagne de l’Alpe d’Huez pour le Tour de France du fait que les deux ascensions apparaissent très régulièrement dans leurs Tours respectifs (Voir en header). Ainsi, l’occasion était belle pour revenir sur ces cols mythiques européens qui font rêver aussi bien les professionnels du peloton que les amateurs de la pédale (A noter que celle liste est non-exhaustive) !

Le Mont Ventoux (France)

Surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve, il est le point culminant des monts de Vaucluse et le plus haut sommet de Vaucluse. Le Tour de France propose régulièrement l’ascension mythique de ce sommet, connu pour la raideur de sa montée tout autant que pour la chaleur qu’il y fait en juillet et le vent qui y souffle.

Le Stelvio (Italie)

Le col du Stelvio est le plus haut col routier des Alpes italiennes avec 2 758 mètres d’altitude. Les soixante virages en lacets de la route, dont 48 numérotés sur des pierres sur le versant nord, constituent une attraction pour les deux-roues. Régulièrement sur le parcours du Giro et à ce titre Cima Coppi (sommet ayant la plus haute altitude atteinte par le passage des coureurs cyclistes au cours d’un Tour d’Italie), il constitue la plus haute arrivée d’étape d’un grand Tour cycliste

L’Alpe d’Huez (France)

La montée de l’Alpe d’Huez est constituée de 21 virages numérotés en ordre décroissant par des panneaux indicateurs (auparavant, il s’agissait de bornes pour servir de repères aux chasse-neige) et hormis un virage qui nécessite une relance, les virages constituent à chaque fois un replat. Chacun de ces panneaux rend hommage à un des grands vainqueurs de cette étape. Bien qu’elle ne soit pas la plus difficile (la Plagne, Courchevel pour ne citer que des stations de ski visitées par la Grande Boucle offrent des montées plus ardues) les passages réguliers du Tour de France, ainsi que le caractère souvent décisif de cette étape, lui ont permis de se bâtir une notoriété internationale

L’Angliru (Espagne)

L’Alto de l’Angliru est un col situé dans la région des Asturies (nord-ouest de l’Espagne). Son ascension est notamment réputée pour être une des plus difficiles au monde.

Le Gothard (Suisse)

Le col du Saint-Gothard est un col des Alpes suisses, culminant à 2 108 m d’altitude, il est régulièrement emprunté par le Tour de Suisse cycliste.

Le Grossglockner

La Grossglockner Hochalpenstrasse (« Haute route alpine du Grossglockner ») est la route avec le plus haut col routier des Alpes en Autriche (2 505 m) reliant les provinces de Salzbourg et de Carinthie.

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne