Medias

Les chansons mythiques entendues dans un stade

Allez voir un match de foot au stade est une véritable expérience. Ainsi, la musique revêt une importance primordiale pour pouvoir obtenir la meilleure ambiance possible !

Ce soir la plus grande compétition de football européenne est de retour, on veut bien entendu parler de la Champions League ! Et cette première journée est marquée par un choc, le match Liverpool-PSG. A cette occasion, on entendra résonner du côté d’Anfield Road, la chanson des Reds « You’ll never walk alone » mais aussi l’hymne de la Ligue des Champions. Ainsi, c’est l’occasion pour Beside Sport de vous présenter la liste des chansons mythiques déjà entendues dans un stade !

« You’ll Never Walk Alone », le plus majestueux

À l’origine, cette chanson a été composée par les Américains Rodgers et Hammerstein pour la comédie musicale Carousel. Une chanson qui date des années 40 et qui a traversé les décennies pour devenir l’un des chants les plus connus du monde. En plus de Liverpool, les fans de Sankt Pauli, de Feyenoord, du Celtic ou du Borussia Dortmund l’ont adopté (Voir en header).

L’hymne de la Ligue des Champions, celui qui donne le plus de frissons

Composé par le Britannique Tony Britten, il s’inspire du chant religieux« Zadok the Priest » de Georg Friedrich Haendel, datant de 1727. Remis au goût du jour, il a été joué pour la première fois simultanément dans plusieurs enceintes du Vieux Continent le 25 novembre 1992. Les paroles de cet hymne sont en anglais, allemand et français, les trois langues officielles de l’UEFA. Des paroles chantées par le choeur de l’Academy of Saint Martin in the Fields. L’hymne est interprété par le Royal Philharmonic Orchestra de Londres.

« Swing low, Sweet Chariot », le plus XV de la Rose

« Swing Low, Sweet Chariot » a été composée avant 1862 par Wallace Willis, ancien esclave indien choctaw affranchi et vivant dans les anciens territoires indiens. Il s’est inspiré de la Rivière Rouge (Mississippi), qui lui rappelait le Jourdain, et du prophète Élie qui aurait rejoint le paradis dans un chariot. Cette chanson fit son apparition lors du dernier match de l’Angleterre de la saison 1987-88 contre l’Irlande au Stade de Twickenham. Aujourd’hui, c’est l’hymne officieux du XV de la Rose !

« SOS Cagon », le plus Sud-Américain

Le mot « cagon  » signifie, pour parler poliment, « faire dans son froc ». Pas besoin de chercher plus loin pour comprendre que ce chant des supporters de River Plate est destiné à ceux de Boca.

« Here come the Yankees », celle qui sent le plus l’Amérique

Officiellement hymne officiel du club de baseball des New-York Yankees depuis 1967, elle a été composée par Bob Bundin and Lou Stallman.

« I’m Forever Blowing Bubbles », la plus « British »

Écrite aux États-Unis en 1918 par John Kelette, cette chanson aurait été adoptée dans les années 20 par les fans des Hammers. Une chanson reprise en 1980 par le groupe punk Cockney Rejects. Une reprise en l’honneur du club de football londonien.

« Let’s Go… », le fameux orgue venue de la NBA

Sans être vraiment un chant, ce tempo donné à l’orgue entraîne des encouragements pour son équipe. Exemple ici avec les Los Angeles Lakers.

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne