Changement de matériel chez les équipes du World Tour

Equipements

Changement de matériel chez les équipes du World Tour

La saison promet d’être excitante avec l’arrivée des classiques, de plus en plus proche. Très rapidement, le premier Grand Tour fera également son arrivée avec le Giro, dont le programme dévoilé le 24 février, a tout pour plaire aux purs grimpeurs que sont Romain Bardet et Thibaut Pinot, deux français probablement au départ de Turin le 8 mai prochain.

Les cyclistes devront une fois de plus s’adapter aux changements cette saison. Avec des courses disputées majoritairement en Europe, mais souvent loin de leur pays d’attache, il sera impératif pour les coureurs de garder un pied à terre. Pour les coureurs belges présents en masse dans les équipes Deuceuninck ou Lotto-Soudal, l’idée de parties en ligne pourrait faire son bout de chemin pour décompresser dans une saison que l’on annonce d’ores et déjà tendue. Si les équipes belges ne connaissent aucun changement en 2021 niveau matériel, ce ne sera pas le cas pour toutes les équipes World Tour. Zoom sur les changements majeurs survenus en cette nouvelle saison.

Beside Sport - Changement de matériel chez les équipes du World Tour - Nouveaux vélos pour les hommes de Vincent Lavenu - Nouveaux vélos pour les hommes de Vincent Lavenu

BMC arrive en messie chez AG2R-Citroën

Avec deux saisons passées en partenariat avec la marque de cycles d’Eddy Merckx, l’équipe AG2R a connu bien des problèmes. Un changement de transmission au cours de la première saison (de Campagnolo vers Shimano) avait déjà laissé entrevoir une grande fébrilité. Le changement vers des vélos Ridley (propriétaire de la marque d’Eddy Merckx), maquillés sous le terme du contrat, a fini par atteindre le point de non-retour dans ce partenariat. Les coureurs n’auront jamais trouvé la moindre satisfaction avec ces montures.

À tel point qu’Oliver Naesen avait exigé un changement de partenaire cycle au moment de négocier sa prolongation de contrat auprès de l’équipe savoyarde. Les désirs du Belge assouvis, AG2R-Citröen en profite pour changer totalement d’optique. L’arrivée du sponsor automobile propulse l’équipe parmi l’une des plus puissantes du World Tour, avec 23 millions d’euros de budget annuel. Encore loin certes, d’Ineos qui affichait en 2020 un budget de 46 millions d’euros, mais au contact de ce qui se fait de mieux dans le peloton.

D’autant plus qu’avec le départ de Romain Bardet, véritable porte-drapeau de l’équipe depuis ses plus jeunes succès, l’équipe se renouvelle et change de dimension. Si la course aux classements généraux peut se faire progressivement avec l’émergence de Clément Champoussin et d’Aurélien Paret-Peintre, la nouvelle donne sera rythmée par les grandes classiques et les courses d’un jour.

Auteur d’un recrutement des plus intéressants, AG2R Citroën Team entend bien suivre le modèle d’une équipe comme la Deuceuninck. Et pour se faire, un changement de matériel s’imposait tant l’effectif complet se sentait lésé par le matériel des dernières saisons.

Les nouveaux coureurs spécialistes de classiques tels que Greg Van Avermaet et Bob Jungels, aux côtés de Benoît Cosnefroy, profiteront donc de vélos BMC, reconnus comme il se doit dans le peloton pro.

Habituée des joutes professionnelles, la marque suisse effectue son retour au premier plan, parmi l’une des équipes les plus attendues de cette nouvelle saison.

Bardet ne connaîtra pas Cervélo 

En rejoignant la Team DSM (anciennement Sunweb), Romain Bardet aura finalement découvert sa nouvelle monture en même temps que ses coéquipiers. Trois équipes ayant presque échangé leurs partenaires, l’Auvergnat roule désormais sur des vélos Scott. Exit ces derniers, pour l’équipe Mitchelton-Scott, devenue par ailleurs Team BikeExchange. L’équipe australienne roule dorénavant sur des vélos de marque Bianchi.

La marque italienne a décidé de ne pas prolonger son contrat avec l’équipe la plus en vue de la saison précédente, à savoir la Jumbo-Visma. Depuis janvier 2021, Wout Van Aert et Primoz Roglic ont découvert des vélos de marque… Cervélo ! Un véritable échange de procédés entre ces trois équipes de haut vol !

De la continuité chez les autres

Concernant les autres équipes les plus en vue du World Tour, aucun changement majeur ne fut recensé. Specialized continue d’équiper la Deuceuninck et la Bora-Hansgrohe quand Canyon reste fidèle à la Movistar. La course à l’armement reste comme vous l’aurez compris, prépondérante dans le cyclisme de très haut niveau.

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne