Ces sportifs qui ont eu le droit à des obsèques nationales

Culture

Ces sportifs qui ont eu le droit à des obsèques nationales

La mort d'un grand sportif est toujours un choc pour ses fans de toujours. Néanmoins, de véritables légendes du sport nous quittent également et là, c'est bien tout une nation qui est en deuil et qui se recueille lors d'obsèques nationales

« Dieu est mort », voilà comment l’Equipe a décidé de rendre hommage à la légende des légendes du ballon rond, Diego Armando Maradona décédé hier d’un arrêt cardiaque à 60 ans. Véritable icône de l’Argentine à travers le monde, « El Pibe de Oro » va avoir le droit aux honneurs qu’il mérite de la part de sa nation ou autrement dit sa famille. Ainsi, le Président Alberto Fernandez a décrété 3 jours de deuil national et a déjà organisé une veillée funèbre hier soir au palais présidentiel. Désormais, il ne fait pas de doute que le plus grand joueur de football de tous les temps va avoir le droit à des obsèques nationales et que le peuple albiceleste va pour lui dire au revoir d’une manière aussi grandiose que ce qu’était capable de faire Diego sur un terrain de football !

Il est à noter que cela reste extrêmement rare d’avoir le droit à un tel hommage surtout lorsque l’on est sportif. La définition est là pour le confirmer : Les obsèques ou funérailles nationales sont les hommages rendus de manière officielle lors du décès d’une personnalité ayant eu un rôle exceptionnel. On parle donc de sportifs remarquables ayant eu un rôle moral, politique ou social important dans le pays. Très peu ont eu une telle influence sur leur pays natal et Beside Sport vous présente ceux qui ont eu le droit à un hommage extraordinaire de la part de toute une nation !

Jonah Lomu (Nouvelle-Zélande/2015)

Sur la pelouse de la citadelle des All Blacks, l’Eden Park, Buck Shelford et une vingtaine d’anciens internationaux ont livré la version « Ka mate » de cette danse rituelle, tandis que le cercueil drapé de noir renfermant la dépouille de Jonah Lomu était placé sur un corbillard. Retransmise sur les chaînes nationales en direct, cette cérémonie pleine d’émotion a vu plusieurs milliers de personnes se déplacer dont le président de Word Rugby, Bernard Lapasset. Le moment fut très puissant lorsque l’on voyait les fils de Jonah, Brayley (6 ans) et Dhyreille (5 ans), tous deux pendus aux bras de Nadene, l’épouse du joueur, en train de suivre le cercueil de leur père. Cet hommage national sera suivi mardi par des funérailles privées !

Ayrton Senna (Brésil/1994)

Véritable icône au pays du football, Ayrton Senna a laissé plus qu’un grand vide lors de son décès. Ainsi, celui-ci n’aura pas simplement le droit à des obsèques nationales mais bien à trois jours de deuil national décrétés par le gouvernement brésilien. Ce sont des commémorations à travers tout le pays qui ont eu lieu suite à la mort de Senna. Le jour de ses obsèques à Sao Paulo, sur la route du cimetière de Morumbi, le cortège funèbre avance au milieu de centaines de milliers de personnes. Le cercueil d’Ayrton Senna est porté en terre par les pilotes, Jackie Stewart, Emerson Fittipaldi, Gerhard Berger, Thierry Boutsen, Michele Alboreto, Rubens Barrichello, Roberto Moreno et Alain Prost

Eusébio (Portugal/2014)

Le 5 janvier 2014, le Portugal perd une partie de son âme avec le décès du footballeur Eusébio. Agé de 71 ans, l’ancienne idole du Benfica Lisbonne fait un arrêt cardio-respiratoire et ce sont alors 3 jours de deuil national qui sont décrétés par le gouvernement portugais. Il est enterré au cimetière de Lumiar, dans la banlieue nord de la capitale.

Avant son enterrement, son cercueil sera exposé au « Stadio della Luz », antre du Benfica Lisbonne où les fans du club pourront se recueillir devant l’icône du football portugais.

George Best (Irlande du Nord/2005)

Le 3 décembre 2005, l’Irlande du Nord rendait hommage au plus grand footballeur de son histoire, George Best ! Les funérailles nationales furent grandioses et ont été suivies par plus de 100000 personnes à Belfast. Après un service religieux privé en matinée, sa dépouille a été transportée jusqu’au château de Stormont, siège de l’exécutif semi-autonome nord-irlandais pour une grande cérémonie religieuse retransmise à la télévision. Les autorités ont dû limiter à 32.000 (capacité maximale des lieux) le nombre de personnes autorisées à pénétrer dans le parc de Stormont, d’où elles ont suivi la cérémonie sur plusieurs écrans géants. A l’intérieur du bâtiment, 300 convives dont la famille, les proches et dix fans tirés au sort étaient rassemblés !

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne