Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport

Beside

Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport

Comme martelé chez Beside Sport, un sportif est beaucoup plus que le champion que l'on voit sur un terrain. Ainsi, lorsqu'il doit faire valoir ses droits ou faire entendre sa voix, il n'hésite pas à avoir recours à la grève ou au boycott !

Après George Floyd, voilà que l’Amérique nous offre le spectacle affligeant et dramatique du malheureux Jacob Blake. En effet, dans une vidéo diffusée il y a 3 jours on aperçoit un homme noir, Jacob Blake, touché dans le dos par plusieurs balles tirées à bout portant par un policier blanc, dans la ville de Kenosha (Wisconsin). L’homme de 29 ans a survécu mais se trouve dans un état critique après avoir été opéré. Suite à cela, les Milwaukee Bucks ont choisi de boycotter le 5ème match de leur série face à Orlando, pour protester contre les violences policières. Les Bucks ne se sont pas présentés sur le terrain, quinze minutes avant le coup d’envoi pour s’échauffer, contrairement à ceux du Magic, bien présents eux sur le parquet. Sous la pression de deux autres boycotts, la NBA a pris la décision d’annuler les autres deux rencontres de la nuit (Houston Rockets – Oklahoma City Thunder et Los Angeles Lakers – Portland TrailBlazers). Suite à cela, les Los Angeles Lakers et les Los Angeles Clippers ont indiqué leur intention de voter contre la poursuite des playoffs et pour la fin immédiate de la saison.

La NBA n’est pas seule dans le combat. La WNBA, pionnière dans cette lutte, a emboîté le pas en renonçant à disputer les rencontres du soir et procédera sans doute de concert par la suite. Les joueuses se sont toutes présentées sur le terrain en même temps, avec notamment des T-Shirts criblés de faux impacts de balles formant les lettres du nom de Jacob Blake.

Désormais, on va suivre avec très grande attention la suite des opérations au niveau du sport US mais ce mouvement fait déjà partie des grèves les plus marquantes de l’histoire du sport. Beside Sport vous présente les autres !

Beside Sport - Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport -  -

L’équipe de France de football en 2010 à Knysna

Ce moment restera encore longtemps comme le plus dramatique de l’histoire du foot français. Lors de la Coupe du monde 2010, Nicolas Anelka se fait exclure suite à la une de l’Equipe qui lui prête des propos injurieux à l’encontre de son entraîneur. En soutien à leur coéquipier, les joueurs de l’équipe de France décident de ne pas s’entraîner et de rester dans leur bus. Le paroxysme sera atteint lorsque le coach, Raymond Domenech, lira une lette de la part des Bleus devant un parterre de journalistes.

Beside Sport - Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport -  -

Lock-out NBA en 2011

En 2011, la NBA vit un Lock-out, comprenez une grève patronale. Les joueurs se mettent alors en grève et refusent de jouer tant que leur syndicat n’a pas réussi à se mettre d’accord avec la NBA et les propriétaires quand les négociations autour du CBA reviennent sur la table, c’est-à-dire tous les 6 ans. La saison 2011-2012 n’a pu démarrer que fin octobre et n’a comporté que 66 matchs.

Beside Sport - Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport -  -

Lock-out NHL en 2004

Le lock-out de 2004-2005 avait pour principal enjeu l’imposition d’un plafond salarial, une condition que les propriétaires avaient finalement réussi à faire accepter aux joueurs.

Beside Sport - Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport -  -

Grève du peloton pendant le Tour de France 1998

Choqués par l’exclusion de la course des équipes Festina et TVM, le peloton décide de se mettre en grève. Une première sur la route du Tour. L’étape entre Albertville et Aix-les-Bains est même annulée.

Beside Sport - Ces grèves qui ont marqué l’histoire du sport -  -

La grève du Stade Français en 2017

En 2017, les rugbymen du Stade français avaient voté une grève illimitée pour protester contre le projet de fusion avec le Racing 92. Le projet, prévu alors pour s’appliquer dès la saison d’après, avait été annoncé la veille, à la surprise générale. Si aucun entraînement n’avait eu lieu suite à cette annonce, 5 jours après, le projet de fusion était abandonné et le préavis de grève levé !

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne