Culture

Au printemps, revoilà les Classiques !

Alors que le Printemps nous ouvre, désormais, grand les bras, les fans de cyclisme commence à retrouver le sourire. En effet, les Classiques sont de retour et avec les champions des courses d'un jour !

Chaque année, le rituel recommence. Les baroudeurs du circuit se préparent à un mois intense de fin mars à fin avril sur les routes escarpées des Flandres et des ardennes. Ainsi, le nord de la France, la Belgique et les Pays-Bas sont le terrain de jeu des gros bras du cyclisme. Alors que ce weekend, la Primavera alias Milan-San Remo a souri au coureur français, Julian Alaphilippe, Beside Sport vous rafraîchit la mémoire et vous présente les 8 classiques qui devraient laisser une nouvelle fois de grosses traces sur les organismes de nos champions !

GP 23 le vendredi 29 mars

Le GP E3 ouvre la saison des classiques, le jour du printemps. L’arrivée a lieu à Harelbeck, haut lieu du cyclisme en Belgique. Vainqueur 2018 : Niki Terpstra.

Gand-Wevelgem le dimanche 31 mars

Gand-Wevelgem, première grande classique flandrienne, sourit souvent aux audacieux, mais aussi aux sprinteurs. Mais l’année dernière, c’est le meilleur des deux mondes, Peter Sagan, qui s’est imposé devant les sprinteurs Elia Viviani et Arnaud Démare. Philippe Gaumont est le dernier Français à l’avoir remporté, c’était en 1997. Vainqueur 2018 : Peter Sagan

Le Tour des Flandres le dimanche 7 avril

Le Tour des Flandres est le grand rendez-vous des classiques flandriennes. L’enchaînement des monts rend la course extrêmement difficile, même si le fameux mur de Grammont a disparu du parcours. Néanmoins, Le Paterberg et le Vieux Quarément se chargent de faire la sélection. Vainqueur 2018 : Niki Terpstra

Paris-Roubaix le dimanche 14 avril

C’est « l’Enfer du Nord » qui attend les coureurs. Paris-Roubaix, seule classique courue en France, est devenu un mythe grâce (ou à cause) des pavés, dont le plus connu, la trouée d’Arenberg, est souvent le lieu où tout s’écroule. La foule s’amasse sur les bas-côtés pour voir passer ses forcenés qui rêvent de voir le vélodrome de Roubaix en fin de journée. Vainqueur 2018 : Peter Sagan (Voir vidéo en header).

La Flèche Brabançonne le mercredi 17 avril

La Flèche Brabançonne n’est pas la plus connue des classiques de printemps, mais elle fait la jonction entre les flandriennes et les ardennaises. Cette course sourit également aux Français : Thomas Voeckler l’a remportée en 2012, tout comme Sylvain Chavanel (2008) et Anthony Geslin (2009) avant lui. Vainqueur 2018 : Tim Wellens.

L’Amstel Gold Race le dimanche 21 avril

Le peloton fait un détour par les Pays-Bas pour l’Amstel Gold Race. Là encore, les monts décident du vainqueur, avec notamment la Montagne Saint-Pierre et le Cauberg, juste avant l’arrivée. Vainqueur 2018 : Michael Valgren

La Flèche Wallonne le mercredi 24 avril

La Flèche Wallonne, courue trois jours après l’Amstel Gold Race, vaut le détour pour son imposant mur de Huy juste avant l’arrivée. Ce passage d’un peu plus d’un kilomètre offre une pente à 10 % de moyenne, avec une portion à 26 % dans laquelle les puncheurs parviennent à creuser l’écart. Vainqueur 2018 : Julian Alaphilippe

 Liège-Bastogne-Liège le dimanche 28 avril

La doyenne des classique clôture le calendrier. Les côtes pimentent une course difficile : Stockeu, la Redoute, la Roche-aux-Faucons, autant de noms qu’il faut apprivoiser pour s’imposer au sommet de la côte de Saint-Nicolas, avant la longue dernière ligne droite finale. Tenant : Bob Jungels

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne